Le hanbok moderne par Inohjudan

 

hanbok

Il est toujours difficile de décrire avec justesse la couleur des hanboks, tant leur raffinement semble échapper aux mots : la richesse des teintes, les subtiles nuances d’ocre et de blanc, la profondeur des rouges, l’harmonie des tons. Quand nous rencontrons la styliste de hanbok Oh In-kyung, dans son atelier à Séoul, c’est son vêtement qui attire d’abord notre regard. L’élégance de l’encolure qui s’étire d’un bord à l’autre, la légère transparence du Jeogori (la veste) dont la teinte s’éclaircit ou s’obscurcit en fonction de l’épaisseur du tissu, le nœud qui souligne délicatement le buste et retombe en deux longs rubans le long de la robe.

Aujourd’hui le hanbok évoque souvent une image ancienne et folklorique au style figé. Il existe pourtant une multitude de styles différents de hanbok qui varient selon la ligne générale, la  courbure des manches, le jeu de proportion entre la veste et la jupe, l’emplacement du otgoreum (le nœud intérieur).

La styliste Oh In-Kyung a toujours été attiré par les hanboks. Après des études de mode qu’elle suit aux États-Unis, elle étudie la création de vêtement traditionnel auprès de Lee Young-hee, célèbre styliste de Hanbok en Corée qui a notamment contribué à faire connaître le costume coréen à l’étranger.

Elle a, depuis, créée sa propre marque de hanbok, inohjudan. Tout en étant influencées par l’époque Joseon (1392-1910), les créations de Oh In-Kyung se libèrent des codes formels liés à la tradition du hanbok, par un choix personnel des couleurs et du tissus.

 inohjudan02inohjudan03inohjudan06

 

이노주단
서울 마포구 연남동 369-20
Tel: 02 – 322 – 7336  화 – 토: 11am – 8pm

le site de Inohjudan

You may also like

Leave a comment