Les sculptures photographiques de Gwon Osang

david-hockney-gwon-osang

Objets hybrides combinant sculpture et photographie, les œuvres de l’artiste coréen Gwon Osang – amorcées en 1999 avec la série deodorant type – rompent avec les modes de représentation classique. La démarche innove et s’affranchit des contraintes inhérentes à la sculpture traditionnelle (encombrement, poids) au profit de la légèreté. La forme, en outre, rejoint des préoccupations contemporaines :  l’aspect lisse et brillant aux couleurs saturées des œuvres, qui semblent sortir de magazines de mode, reflètent le clinquant et la vacuité de la société de consommation dont l’artiste est issu.

gwon-osang-coreen

Pour créer les sculptures « deodorant type », Gwon Osang assemble des centaines de tirages photographiques d’une personne qu’il colle ensuite sur une structure en polystyrène la représentant à l’échelle réelle.
Par son utilisation du photomontage, Deodorant type évoque les travaux de David Hockney auxquels Gwon Osang ajoute la notion de volume.

L’apparence à la fois réaliste et lisse de ses sculptures évoque davantage des personnages de jeux vidéos que des modèles vivants.

girl gwon osang
Osang-Gwon-closeup gwon-osang-biker
gwon-osang-animals gwon-osang-rocker
Dans la série « Flat », Gwon Osang radicalise sa démarche et simplifie son geste. Il découpe des objets dans des magazines de luxe qu’il rassemble par thème et dispose dans l’espace.

gwon-osang-flat11 gwon-osang-flat16 gwon-osang-flat3 gwon-osang-flat1

You may also like

Leave a comment