Ma Kitchen, le bibimbap à la sauce parisienne

ma-kitchen05ma-kitchen02

line-cahier-de-seoul2

La cuisine coréenne ne se laisse pas aborder facilement : avant d’en gouter les spécialités, il faut savoir les prononcer. Au milieu de noms aux sonorités compliqués tels que Samgyopsal, kimchi jjigae, Bulgogi et Tteokbokki, émerge le rassurant bibimpap. Bi-Bim-Bap, littéralement « riz mélangé ». Plat traditionnel coréen à la prononciation chantante, il consiste en un mélange de riz, de boeuf, de légumes, d’oeuf et de pâte pimenté, le tout consommé assez rapidement.

Ma kitchen

Car l’avenir se situe entre régionalisme et mondialisation, Yoonsun a créé Ma kitchen en 2012, fusion food installé à Paris. Elle y propose avec Min-hee, des variations du célèbre bibimbap accommodées aux légumes et gouts hexagonaux (pas d’oeuf, mais 3 riz au choix et en option le porc, poulet, crevette). Elles y ajoutent en plus quelques créations maison telles que la sauce de soja à la menthe, au miel, au piment, etc. Alchimie assurée. La clientèle aux origines diverses peut y déguster des plats frais de saison aux saveurs exotiques.

 

ma-kitchen03

cahierdeseoul

interview avec Yoonsun

Comment est né le projet Ma Kitchen ?
J’ai toujours aimé cuisiner. Avant, je travaillais dans une agence de voyages au Japon, puis un jour j’ai tout arrêté pour partir en France. J’ai appris la cuisine dans un petit atelier à Vichy, pendant une courte période, mais ce n’était pas très professionnel. Ensuite j’ai rencontré mon mari et nous nous sommes installés à Paris où j’ai ouvert Ma Kitchen.

Quel est le concept de votre restaurant ?
Il y a beaucoup de restaurants coréens à Paris, mais la plupart propose des plats classiques qui ne sont pas adaptés aux repas légers. Au début nous avions surtout une clientèle féminine attirée sans doute par la décoration, mais maintenant il y’a toute sorte de gens qui viennent manger notre Bibimbap.

Comment commence une journée chez ma kitchen ?
Le restaurant est ouvert uniquement le midi. Nous commençons la préparation de la cuisine à 6h du matin et nous ouvrons le restaurant à midi. J’utilise uniquement des ingrédients frais. Tous nos plats sont vendus le jour même.

Vous êtes spécialisé dans le Bibimbap. Pourquoi ce choix ?
Les Français aiment les légumes frais et variés. Le choix du Bibimbap s’est donc imposé tout naturellement. On cuisine avec des légumes différents selon la saison. Nous mélangeons le riz blanc avec le riz rouge et noir thaïlandais pour le rendre meilleur et moins gluant. Le Bibimbap est un peu épicé, mais contrairement à ce que l’on pense, beaucoup de français apprécient les plats piquants. (On peut choisir entre les poissons et viandes plus ou moins pimentées). Nous fabriquons notre propre pâte de piment (Gochujang) en mélangeant du miel, de l’huile de sésame, de la menthe et de la sauce de soja.
Certains clients qui viennent pour la première fois confondent notre cuisine  avec des sortes de ‘Bento’ japonais, car ils ne connaissent pas la cuisine coréenne. Alors je leur explique la différence entre le bento et le Bimbimbap. En général, ils sont contents de découvrir un nouveau plat.

Pourquoi le restaurant n’est pas ouvert le soir et le week-end ?
Tous les repas sont préparés le jour même. Je dois me réveiller tôt et travailler non-stop jusqu’à la fin d’après-midi. Le soir, je suis vraiment fatiguée. De plus, le week-end dans ce quartier, il n’y a pas beaucoup de monde. Alors avec mon mari, nous avons décidé de nous reposer le week-end et de nous consacrer à nos autres projets. Nous préparons en collaboration avec une maison d’édition un livre de cuisine et nous projetons d’ouvrir prochainement un deuxième restaurant.

ma-kitchen04

 

MA KITCHEN

 85 rue d’hauteville
75010 Paris
Tél.: 09 83 27 29 96
Métro : Poissonnière

Ouvert du lundi au vendredi de 12h à 14h30.

You may also like

Leave a comment