hanok

L’agence d’architecture Hyojadong


architecture seoul
L’agence d’architecture « Hyojadong » est située à Seoul dans le quartier de Seochon, à proximité du palais Kyungbok. Dans cette partie de la ville, les bâtiments assez bas font face au long mur en pierre qui encercle l’ancien palais.

Nous nous sommes rendus chez son fondateur, Seungmo Seo, qui vit dans une maison traditionnelle non loin de l’agence. En dépit de sa taille réduite, le hanok révèle un aménagement spacieux et une construction subtile. Au centre, un patio vitré déverse la lumière à l’intérieur de la maison.

hanok

hanok

Interview

Cahier de Seoul : Votre agence s’appelle « Hyojadong », le même nom que le quartier dans lequel vous êtes installé. Pourquoi ce choix ?

Seungmo Seo :  A l’origine, je voulais ouvrir une agence qui ne fasse pas uniquement de l’architecture, mais aussi de la décoration d’intérieur et du design. J’ai donc cherché un nom assez neutre et général mais qui évoque en même temps une image conviviale.

Pouvez-vous nous parler de la philosophie de votre agence ?

Seungmo Seo : Dans notre cas, le mot philosophie est un peu fort. Quand on a ouvert l’agence il y’a 8 ans, nous faisions principalement de la décoration d’intérieur. Nous construisons vraiment des bâtiments que depuis 3 ans.
Quand nous commençons un projet, nous nous focalisons en particulier sur l’individu et la notion de lumière. Puis petit à petit, nous élargissons notre champs de recherche sur des espaces à plus grande échelle.
Le cadre et la ligne ont une grande importance pour nous. Ce que j’appelle le cadre correspond à la partie « conceptuelle » de notre architecture, à ce qui entoure l’espace. Par exemple, on compose des espaces en réfléchissant sur les habitudes et les fonctionnalités, en remettant en question les stéréotypes. En revanche, la ligne se rapporte à la partie plus personnelle, sensible et intuitive de mon travail. Pour résumer, le cadre est la beauté intellectuelle tandis que la ligne est la beauté sensible.
Toutefois en architecture, pour des raisons financières, il est difficile de suivre une « ligne » trop personnelle. En fait, cela dépend de l’argent qui est investi dans le projet. Par conséquent, la « ligne » se révèle plutôt dans nos travaux d’architecture d’intérieur. La Corée n’est pas encore un pays qui investit beaucoup dans ce type de constructions. Pour les projets de logements, par exemple,  on ne consacre qu’un budget ‘minimum’. Alors pour l’instant, on se concentre surtout sur le ‘cadre’ en architecture.

Vous avez ouvert votre agence à l’âge de 33 ans. Qu’est ce qui vous a motivé à vous lancez si jeune ?

Seungmo Seo : J’ai commencé en tant qu’assistant dans une école d’architecture au Japon tout en poursuivant mes études et mes recherches personnelles. Mais je sentais que si je continuais dans cette voie, ma tête allait finir par exploser.
Le plaisir de l’architecture est indissociable de la satisfaction éprouvée quand un projet est abouti. Je voulais donc travailler sur des projets de construction le plus rapidement possible. J’ai alors ouvert mon agence à 33 ans (34 ans l’âge coréen). Je ne regrette pas ce choix.

Seungmo Seo

Seungmo Seo


Dans quelle mesure êtes-vous inspiré par l’architecture traditionnelle ? 

Seungmo Seo : En tant qu’architecte coréen, je réfléchis beaucoup à l’architecture traditionnelle, mais je ne suis pas encore à un niveau où je peux proposer une solution. En architecture, j’aime les espaces qui sont en retrait, les espaces qui ne s’affirment pas, mais qui révèlent ce qui se trouve à l’intérieur. Ce caractère peut paraître asiatique.

Pourquoi avez-vous décidé de vivre dans un Hanok ?

Seungmo Seo : M’installer dans une maison traditionnelle a plutôt été le fait du hasard. A l’époque je n’avais pas beaucoup d’argent mais je voulais posséder mon propre espace à Séoul. A Samcheongdong (à l’est de l’ancien palais), les terrains coûtaient trop chers alors je me suis installé à Seochon (l’autre nom de Hyojadong). J’ai tout de suite aimé l’ambiance villageoise, les petites ruelles, les marchés et les bâtiments bas du quartier. Les maisons de type occidentale coûtaient trop cher, alors j’ai finalement acheté un hanok.

Quel regard portez-vous sur Seoul ?

Seungmo Seo : Séoul est une ville qui, bien qu’elle paraisse diverse, ne l’est pas tout à fait. Au nord de la rivière Han, se situe la partie ancienne de Seoul où se mélange le style traditionnel de l’époque Chosun et les constructions modernes et contemporaines. Cet aspect disparate et déconcertant n’est pas « beau » en soi mais possède un véritable charme. Hier, en allant au théâtre, j’ai trouvé une petite ruelle remplie d’étals et d’endroit pour manger. Ce genre de paysage dégage une énergie folle. Le quartier Hyojadong, où j’habite maintenant, est en train de changer, de se métamorphoser en quelque chose d’assez étrange mais quand même séduisant. On parle souvent de Tokyo comme d’une ville mixte. Bien que Seoul présente aussi des caractéristiques semblables, elle reste très différente de Tokyo car elle ose des choses, elle n’hésite pas à rompre avec le style général. La mairie à Séoul en est un très bon exemple en ayant fait le choix d’un design à la fois futuriste et agressif. Ce genre de design est si fort!  En fait il est très difficile à construire ce genre d’architecture dans un pays en développement. En ce la, on peut affirmer que Seoul est avant-gardiste. Au départ cela me déconcertait, mais maintenant je le prends d’affection. A Séoul, ce genre de chose est possible.

Pavillion added. Yong-in. Kyongido. Korea. 2009

architecture coréenne

architecture coréenne

C project. Asan. Korea. 2011

architecture coréenne

architecture coréenne

architecture coréenne

Restaurant S. Seoul

restaurant seoul

restaurant seoul

You may also like

One comment

  • Student 24 janvier 2015  

    C’était vraiment intéressant, je suis moi-même très intéressée par l’architecture au niveau mondial et étant étudiante en architecture d’intérieur, je suis vraiment curieuse de voir un jour les différents aspects architecturaux de Séoul et des autres villes sud-coréennes. J’espère que vous ferez d’autres interviews d’architectes ou designers coréens en tout cas !

Leave a comment