Kim Insook, la quête d’identité

Savoir d’où l’on vient pour comprendre qui l’on est. La question de l’identité est au cœur du travail de la photographe coréenne Kim Insook, née à Osaka au Japon en 1978, qui a fait de son histoire personnelle le terreau de sa démarche artistique.

Kim Insook est une zainichi, c’est-à-dire, qu’elle est issue de la communauté coréenne immigrée au Japon depuis 3 générations. Pour cette minorité – en équilibre entre deux cultures – la question de l’identité est d’autant plus délicate que le Japon a pendant longtemps nié la diversité ethnique.

En 1910, lors de l’annexion de la Corée par le Japon, le gouvernement nippon oblige les Coréens à abandonner leur langue et leur culture pour adopter les siennes. Malgré l’interdiction, les Coréens construisent – avec le soutien de la Corée du Nord – des écoles coréennes (les « Woori Hakgyo ») afin de conserver et perpétuer leur patrimoine. Lieux de résistance identitaire, ces écoles – marquées par l’idéologie nord-coréenne – ont été pendant longtemps les seuls endroits au Japon ou les jeunes immigrés coréens pouvaient y découvrir leur histoire et pratiquer leur culture d’origine.

C’est dans ce contexte qu’a grandi Kim Insook qui a fréquenté l’une de ces écoles du primaire jusqu’au lycée.

sweet-hours-kim-insook

sweet hours-s

sweet hours 2001-20012

À la frontière de la démarche sociologique et introspective, les photographies de Kim Insook se focalisent sur les Coréens Zainichi au Japon. Dans la série « Sweet  hours », elle suit dans le quotidien d’élèves d’une école nord-coréenne Woori Hakgyo tandis que dans la série SAIESEO, elle fait le portrait de familles coréennes installées au Japon.

Pour Kim Insook, la photographie est un moyen de connexion – connecter les générations, les cultures, les pays, les idéologies, les gens – mais qui permet surtout de cristalliser le temps, les choses et les souvenirs. Photographier pous témoigner et ne pas oublier.

 

in between 08in between 15in between 01 in between 11 in between 13 in between 14 in between 17

BETWEEN, 사이에서

20130509_12_KIMinsook_ContinuousWay_ChaeckBo-graphy2013_Digital_C_print20130509_02_KIMinsook_ContinuousWay_ChaeckBo-graphy2013_Digital_C_print 20130509_01_KIMinsook_KIMmyongkwon_ContinuousWay_Stacking hours2013_ Installation

CONTINUOUS WAY, 소년이 소년들에게

You may also like

3 comments

  • maud maillard tumblr 24 janvier 2014  

    Excellent article…bonne continuation dans ton travail de rédaction

  • cahier de seoul 25 janvier 2014  

    merci maud 🙂

  • BONINI Morgan 7 février 2014  

    superbe site merci pour tout!

Leave a comment