Search and Hit Enter

Recette du Tteokbokki, la pate de riz pimentée

Trés apprécié des enfants coréens, le Tteockbokki évoque chez les adultes les moments doux de leur jeunesse. Bien que tous en connaisse le gout – pimenté, légèrement sucré avec une texture gluante – , son origine reste assez méconnu. Les premières traces écrites de sa recette remontent aux années 1800. Le Tteockbokki était un plat luxueux, plutôt destiné aux nobles et  au roi, mais dont le goût se différenciait de celui d’aujourd’hui car au lieu du gochujang (sauce pimentée) utilisé maintenant, on le cuisinait à la sauce de soja. C’est la mère Bok-lim MA, qui la première, en 1953, fit cuire le Tteockbokki dans la sauce pimentée. C’est un plat que l’on mange souvent dans la rue, et qui se décline en plusieurs variantes.

Recette coréenne par la chef cuisinière Kim Kyung-mi

Tteokbokki

Ingrédients

250g de Gâteau de riz (Tteock)
1 petit calamar, deux poignées de crevette, des petits coquillages
un peu de eomuk (pâte à base de poisson), ½ oignon, ¼ carotte, deux œufs durs (optionnels),
une cuillère de saké (alcool de riz), ail écrasé, un peu d’huile d’olive, un peu de poireau.

Sauce

2 cuillères  ½ de Gochujang, 3 culières de sucre, ½ culière de sauce soja, un peu de poudre de piment, 1 culière de saké, 1 culière de sirop (ou du sucre), 1 verre ½ d’eau

Préparation

1. Bien rincer les coquillages avant de cuisiner.
2. Plonger les Tteocks brièvement dans l’eau chaude afin de les dégraisser puis tremper les dans l’eau froide.

 

recette Tteokbokki

Coupez l’oignon, la carotte, le poireau et la pâte à base de poisson.

Décongelez les crevettes puis lavez les à l’eau salée.
Découpez les calamars en morceaux.

 

ingrédients Tteokbokki

Mélangez bien la sauce.

piment coréen gochujang

    Faite revenir l’ail écrasé avec de l’huile dans un Wok puis mettez les fruits de mer avec une cuillère de saké.

cuisson Tteokbokki

Ajoutez les oignons et les carottes puis le ddeock et oemuk.

 

cuisson Tteokbokki

Mettez la sauce et l’eau, mélangez bien. Ensuite laissez mijoter à feu doux. Une fois cuit, vous pouvez ajouter les 2 oeufs durs.

recette Tteokbokki gochujang

Servez, c’est prêt.

recette du Tteokbokki

La recette et les photos sont offertes par la styliste culinaire Kim kyung-mi,
vous pouvez les retrouver sur son site : Sweet Salt

3 Comments

  1. Bonjour, en fait ce sont deux oeufs durs cuits séparément et ajoutés à la fin 🙂 En tout cas, merci pour votre remarque, je vais modifier l’article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.